Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 avril 2010 2 20 /04 /avril /2010 11:00

l'historique 

 

le canal du nord















voici 2 vues

la première, la voute du canal du nord sortie Ytres terminée avant 1914
la seconde, la voute après explosion.

le canal :historique sommaire.
         c'est en 1878 que l'on se préoccupe d'améliorer la liaison fluviale entre la région parisienne et le puissant réseau des voies navigables du Nord de la France, à cette époque le transport s'effectuait avec des charrettes et des chevaux en majorité, l'acheminement du charbon, pratiquement tous les échanges de marchandises passaient par des routes qui étaient en plus ou moins bon état.
Le canal de St-Quentin servait beaucoup au transport de charbon et le trafic atteignait déja 2 millions de tonnes en 1877.
On pensait bien que le transport par cette voie aurait des difficultés dans les années qui allaient venir.
C'est en 1880 que fut dressé un avant projet d'une nouvelle liaison fluviale entre le nord et Saint-Denis.
La partie entre Courcelles-les-Lens et Noyon était dénommée "CANAL DU NORD". on construit seulement un canal entre Courcelles-les-Lens et Arleux (grand gabarit actuellement) tandis que l'on doublait les écluses du Canal de St-Quentin.
comme en 1897 le traffic s'élevait à 5 millions de tonnes, il fut décidé en 1901 de reprendre d'urgence la finition du reste de la liaison j'usqu'à Pont-l'Evêque (Noyon).
Déclaré d'utilité publique en 1903. à l'époque le projet prévoyait un canal de 95 km, prévu pour des bateaux de 38,50 m à l'enfoncement de 1,80 m, avec 19 écluses de 5,50 m à 6,50 m de chutes et 2 souterrains celui de la Panneterie  "1100 m" et celui de Ruyaulcourt "4350 m".
les travaux débutent en 1908, à la décaration de guerre en 1914 les travaux étaient exécutés aux 3/4 environ, les 1100 m du souterreain de la pannerie , 19 écluses pour le génie civil et les 4350 m de la voute du souterrain de Ruyaulcourt.
Beaucoup de destructions pendant la guerre, le canal se trouvait dans la zone de combat, les ponts démolis, plusieurs écluses minées et complètement détruites, d'autres partiellement, la voute de la Panneterie détruite à 2 endroits et les têtes minées, de 1918 à 1939 plusieurs projets furent mis en route pour reprendre les travaux ,mais pour diverses raisons ils ne purent aboutir, seul quelques ponts et ouvrages isolés furent terminés.
La guerre de 1939-45 entraîne encore d'autres destructions de tabliers de ponts, cette fois ils sont pas reconstruits et on remblaye la cuvette du canal pour rétablir la circulation routière.
Comme le trafic du Canal de St-Quentin était arrivé pratiquement  à 8 millions de tonnes, il fallait reprendre rapidement les travaux du Canal du Nord. un avant-projet d'achèvement est présenté et approuvé en 1956-57 et enfin, par la loi programme du 31 juillet 1959, l'achèvement du Canal du Nord est inscrit au troisième plan de modernisation de l'équipement.
Il a été ouvert provisoirement à la navigation le 15 novembre 1965 et inauguré le 28 avril 1966.
Le souterrain de Ruyaulcourt, long de 4350 m comporte à chaque extrémité une section à voie unique de 1600 m et en gare centrale une section de 1150 m à double voie permettant le croisement des bateaux, cette gare centrale est muni d'un système de ventilation à partir d'un puits  de 40 m de haut sur 5 m de diamètre foré au milieu de sa longueur, ce système débouche à Ytres sur un poste de ventilation équipé de 2 turbines ( 1 de secours) dont les pales tournent soit en aspiration soit en refoulement, selon que les bateaux arrivent ou sortent de la gare centrale afin d'éliminer le gaz d'échappement  et de ventiler la sortie des péniches du tunnel.
Cette partie du Canal qui se situe entre l'écluse n°7 de graincourt et l'écluse n°8 de Moislains fait 20,065km et elle est la plus haute de tout le Canal du Nord, elle est le 9ème lot - BIEF DE PARTAGE  du PK 17.540 à PK 37.813 les travaux ont été effectués par la SOCIETE de CONSTRUCTION des BATIGNOLLES de Paris et les ENTREPRISES CAMPENON-BERNARD de Paris également.

 

 

plaque-de-travaux.jpg

 

 

 

 

 

puits-ventilation-1.jpg

 puits de ventilation à Ytres

 

puit de ventilation vu du souterrain

 trou du puits de ventilation en gare centrale vu du tunnel par où descendait la plupart des matériaux à Ytres

 

 

cdn-ytres--10.JPG

 

 

grue-mariondans-le-tunnel.jpg

 

 Grue Marion en plein travail dans le tunnel, la plus grosse pelle en service pendant les travaux de remise en état.

 

 

 

dans-le-souterrain-pendant-les-travaux.jpg

 

  intérieur du tunnel pendant les travaux de 1963 à 1965

 

Partager cet article

Repost 0
Published by riton5012 - dans canal du nord
commenter cet article

commentaires

BACEIREDO CONDE Eulogio 12/06/2015 19:31

Emigrant espagnol, je suis arrivé en France le 2.12.1963 avec un contrat de travail de 6 mois par l'entreprise SPIE BATOGNOLES , pour la reconstruction de l'écluse de Moislains.

henri 13/06/2015 08:37

bonjour
je me souviens de l'arrivée des premiers travailleurs espagnols, ils sont arrivés au mois d'août 1963 à Ytres. beaucoup sont restés en France après les travaux qui se sont terminés en 1965, avec le passage des premiers bateaux en novembre 1965.
merci pour votre témoignage.

laude pierre alain 02/10/2010 12:15



je me rappel avoir roule au fond du tunnel en camion avec mon pere!! le + impressionnant est quand ils faisais sauter la dynamite!!!je devais avoir dans les 5 ans!!!



lefrancq delphine 16/09/2010 12:11



Bonjour,


Serait-il possible d'avoir les photos 6 et 20 ou apparaissent mes grands-parents, ginette&léonce cazé svp? Merci par avance



riton5012 16/09/2010 14:53



c'est fait



Rebeilleau Michael 23/05/2010 14:07



Bonjour Henri,


 


Très sympa ton blog sur Ytres et les photos du canal sont interessantes.


 



Présentation

  • : le blog ytres par : henri Lestocart
  •   le blog ytres par : henri Lestocart
  • : Histoire et les histoires sur la vie du village anciennes et récentes. photos et documents de toutes provenances
  • Contact

Recherche