Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 avril 2008 2 22 /04 /avril /2008 11:02

Il était 8 heures moins le quart, on voit arriver tout en courant Raymond Déruelle. il travaille chez Eugène Courtaux, il dit " Léonie v'la les Anglais ".
Mon frère Jean-Marie court chercher la petite jumelle dans le tiroir de l'étable de mon grand-père. Il regarde et il dit "c'est une étoile, donc c'est des Américains" il avait bien vu.
Le convoi tourne du coté de la rue Neuve et il s'arrête devant la porte de la maison. D'un petit char de marque Stuart armé d'un canon anti-char de 37 mm, descend un soldat Américains bien roux, il prend une boite de conserves pour déjeuner, il l'ouvre avec son poignard sur la citerne de la maison. Ma mère lui dit "vous n'allez pas manger froid" et elle fit chauffer cette boite; Je l'ai encore en 1994. Mon père prit sa bouteille de genièvre et leur en donna à chacun une tasse. Un soldat voulu lui acheter la bouteille, il mit sur la citerne une poignée de billets. Mon père ne lui vendit pas la bouteille. Arriva un gradé, il me secoua et reprit les billets, en attendant de repartir ce soldat m'a donné son insigne du bras de sa veste, je l'ai encore en 1994, un bel insigne un peu arraché aux coins. C'est marqué dessus "enfer sur roues" en américains.
Les premiers tanks arrivent de la gare d'Ytres et tournent du coté de la rue neuve et puis vers Neuville-Boujonval. Les autres partent dans les autres directions pendant trois jours et trois nuits, après plus rien. c'était beau de voir tous ces hommes et surtout leur matériel ( canons sur chenilles, G.M.C, jeep, tanks Sherman et Stuart léger, croix rouge ), enfin tout ce qu'il faut pour faire la guerre..... la vraie.




 

 








Au carrefour du calvaire, beaucoup de personnes d'Ytres étaient là. Tout à coup, une jeep de la Military Police s'arrête, un des soldats se met face au calvaire avec un petit panneau rond dans les mains pour faire la circulation des véhicules militaire. Une jeune fille d'Ytres va embrasser cet Américain, une autre lui dit " tiens aujourd'hui c'est les Américains hier c'était les boches " il y a eu une bagarre entre les femmes, la mère de la jeune fille menaça l'autre avec son parapluie. Le soldat regardait et riait de voir cela. C'est là que mon frère Jean-Marie fut mordu par le chien du père Vennat (marcel) mort depuis.
J'ai été témoin de toute cette scène.
Ces deux jeunes filles vivaient encore en1994. Je ne citerais pas leurs noms, l'une d'elle s'en rappelle encore.

                                                                       
Louis Carnian

Ps:
c'est la dernière Histoire de guerre que Louis à écrit dans son cahier.

Partager cet article

Repost 0
Published by riton5012 - dans Histoire de guerre
commenter cet article

commentaires

gimonet 11/07/2008 16:01

J’ai habite ytres de66 a 70 et j’ai plaisir à revoir certaine photo de mon adolescence
Le riton en question est-il le mène que la » frite »?

christophe 05/05/2008 21:00

salut henri. il me faudrait ton adresse mail pour t'envoyer des photos de ytres entre autre, la briquetterie le canal du nord .je  peux te les envoyer en format bmp si ca t'interresse! salutation et a plus

Présentation

  • : le blog ytres par : henri Lestocart
  •   le blog ytres par : henri Lestocart
  • : Histoire et les histoires sur la vie du village anciennes et récentes. photos et documents de toutes provenances
  • Contact

Recherche