Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 avril 2010 3 28 /04 /avril /2010 09:22

 

 

 

 

 

 

D-linquanceYtrienne-1-.jpg

 

  Je laisse juste l'article de presse car ça ne mérite pas mieux

 

Repost 0
Published by riton5012
commenter cet article
20 avril 2010 2 20 /04 /avril /2010 11:00

l'historique 

 

le canal du nord















voici 2 vues

la première, la voute du canal du nord sortie Ytres terminée avant 1914
la seconde, la voute après explosion.

le canal :historique sommaire.
         c'est en 1878 que l'on se préoccupe d'améliorer la liaison fluviale entre la région parisienne et le puissant réseau des voies navigables du Nord de la France, à cette époque le transport s'effectuait avec des charrettes et des chevaux en majorité, l'acheminement du charbon, pratiquement tous les échanges de marchandises passaient par des routes qui étaient en plus ou moins bon état.
Le canal de St-Quentin servait beaucoup au transport de charbon et le trafic atteignait déja 2 millions de tonnes en 1877.
On pensait bien que le transport par cette voie aurait des difficultés dans les années qui allaient venir.
C'est en 1880 que fut dressé un avant projet d'une nouvelle liaison fluviale entre le nord et Saint-Denis.
La partie entre Courcelles-les-Lens et Noyon était dénommée "CANAL DU NORD". on construit seulement un canal entre Courcelles-les-Lens et Arleux (grand gabarit actuellement) tandis que l'on doublait les écluses du Canal de St-Quentin.
comme en 1897 le traffic s'élevait à 5 millions de tonnes, il fut décidé en 1901 de reprendre d'urgence la finition du reste de la liaison j'usqu'à Pont-l'Evêque (Noyon).
Déclaré d'utilité publique en 1903. à l'époque le projet prévoyait un canal de 95 km, prévu pour des bateaux de 38,50 m à l'enfoncement de 1,80 m, avec 19 écluses de 5,50 m à 6,50 m de chutes et 2 souterrains celui de la Panneterie  "1100 m" et celui de Ruyaulcourt "4350 m".
les travaux débutent en 1908, à la décaration de guerre en 1914 les travaux étaient exécutés aux 3/4 environ, les 1100 m du souterreain de la pannerie , 19 écluses pour le génie civil et les 4350 m de la voute du souterrain de Ruyaulcourt.
Beaucoup de destructions pendant la guerre, le canal se trouvait dans la zone de combat, les ponts démolis, plusieurs écluses minées et complètement détruites, d'autres partiellement, la voute de la Panneterie détruite à 2 endroits et les têtes minées, de 1918 à 1939 plusieurs projets furent mis en route pour reprendre les travaux ,mais pour diverses raisons ils ne purent aboutir, seul quelques ponts et ouvrages isolés furent terminés.
La guerre de 1939-45 entraîne encore d'autres destructions de tabliers de ponts, cette fois ils sont pas reconstruits et on remblaye la cuvette du canal pour rétablir la circulation routière.
Comme le trafic du Canal de St-Quentin était arrivé pratiquement  à 8 millions de tonnes, il fallait reprendre rapidement les travaux du Canal du Nord. un avant-projet d'achèvement est présenté et approuvé en 1956-57 et enfin, par la loi programme du 31 juillet 1959, l'achèvement du Canal du Nord est inscrit au troisième plan de modernisation de l'équipement.
Il a été ouvert provisoirement à la navigation le 15 novembre 1965 et inauguré le 28 avril 1966.
Le souterrain de Ruyaulcourt, long de 4350 m comporte à chaque extrémité une section à voie unique de 1600 m et en gare centrale une section de 1150 m à double voie permettant le croisement des bateaux, cette gare centrale est muni d'un système de ventilation à partir d'un puits  de 40 m de haut sur 5 m de diamètre foré au milieu de sa longueur, ce système débouche à Ytres sur un poste de ventilation équipé de 2 turbines ( 1 de secours) dont les pales tournent soit en aspiration soit en refoulement, selon que les bateaux arrivent ou sortent de la gare centrale afin d'éliminer le gaz d'échappement  et de ventiler la sortie des péniches du tunnel.
Cette partie du Canal qui se situe entre l'écluse n°7 de graincourt et l'écluse n°8 de Moislains fait 20,065km et elle est la plus haute de tout le Canal du Nord, elle est le 9ème lot - BIEF DE PARTAGE  du PK 17.540 à PK 37.813 les travaux ont été effectués par la SOCIETE de CONSTRUCTION des BATIGNOLLES de Paris et les ENTREPRISES CAMPENON-BERNARD de Paris également.

 

 

plaque-de-travaux.jpg

 

 

 

 

 

puits-ventilation-1.jpg

 puits de ventilation à Ytres

 

puit de ventilation vu du souterrain

 trou du puits de ventilation en gare centrale vu du tunnel par où descendait la plupart des matériaux à Ytres

 

 

cdn-ytres--10.JPG

 

 

grue-mariondans-le-tunnel.jpg

 

 Grue Marion en plein travail dans le tunnel, la plus grosse pelle en service pendant les travaux de remise en état.

 

 

 

dans-le-souterrain-pendant-les-travaux.jpg

 

  intérieur du tunnel pendant les travaux de 1963 à 1965

 

Repost 0
Published by riton5012 - dans canal du nord
commenter cet article
20 avril 2010 2 20 /04 /avril /2010 10:45

Dans l'article "Canal du Nord" du 20/04/2010, j'ai inclus des photos du tunnel quand les Allemands ont fait sauter  la voûte d'entrée pendant la guerre de 14/18. c'est toute une série de destructions qui touchaient tout ce qui était moyens de locomotion à l'époque, il existait très peu de véhicules routiers à moteur. Pratiquement tout ce qui pouvait se transporter se faisait par les voies navigables et par rails, c'est pour cela que les Allemands ont dynamités tout ce qui n'avait pas été détruit par les obus et qui pouvait servir au transport afin de retarder la remise en état de toutes les infrastructures et bâtiments (maisons et bâtiments public) qu'ils avaient aussi fait sauter avant de partir.
Ils prenaient ainsi des photos de leurs exploits de destruction avant de quitter le territoire, afin de monter leur supériorité et aussi leur désir de détruire.  C'est ainsi qu'ils ont fait des livres exclusivement remplis des photos de leurs exploits, soit sur les régions traversées, soit selon les régiments se trouvant dans ces mêmes régions , livres que l'on retrouve aujourd'hui à la vente sur lesquels on retrouve des centaines de clichés pris à cette époque de tous les pays ayant subit leur volonté destructrice, avec souvent la désolation, les démolitions et les morts qu'ils laissaient derrière eux.
j'ai fait l'acquisition de ces 4 photos de la destruction qu'ils opéraient sistématiquement pendant cette guerre où l'on voit le résultat de leur démolition par explosifs.





ces trois photos ont été pris le même jour lors de la destruction du pont de chemin de fer

Repost 0
Published by riton5012 - dans canal du nord
commenter cet article
15 avril 2010 4 15 /04 /avril /2010 10:00

VELU (62) - St Quentin (02)

via Epehy (80)

 

 

La ligne a été fondée par la

Compagnie Générale des Voies Ferrées d'Intérêt Local

et ouverte le 24 avril 1880, une voie unique.

  

 

micheline-de-ch-tiot-velu-2-.JPG1.jpg 

 

micheline-de-ch-tiot-velu.JPG

Micheline qui effectuait la liaison Vélu - St Quentin à partir de 1933 afin d'intensifier le trafic sur les lignes de cette compagnie

 

 

 

PK19,800  gare de Vélu 

Gare de Vélu 


 

  

PK16,725  gare de Bertincourt


Gare de Bertincourt

 

 


 

 

 

PK13,825  l'Arrêt d'Ytres (route de lechelle)

  Ytres: l'Arrêt

 

 

 


 

 

PK12,025  gare d'Ytres-Etricourt


 la gare d'ytres.4

 

 la gare d'ytres.5

  le dernier Chef de Gare à Ytres était Mr Suchecki

 

 

 

 ytres canal du nord - le pont de chemin de fer

Ytres: pont de chemin de fer qui enjambe le Canal du Nord 

 

 route-pont-canal-du-nord-equancourt.jpgYtres: maison du garde-barrière route d'Equancourt 

le pont fut détruit pendant la guerre de 1914-1918 et reconstruit après la guerre 

   En 1944 les Allemands l'ont fait sauter (la garde-barrières était Mme Lucas)

 

 

 


 

                                    PK9,275  gare d'Equancourt

  

EQUANCOURT-la-gare1909.jpg 


 

 

PK7,725  gare de Fins-Sorel

  

 

gare de Fins-Sorel

 

fins1.jpg

  


 

 

PK4,450 arrêt d'Heudicourt 

 


 

 

PK3,375  gare de Heudicourt

 

 

=Gare d'Heudicourt

 


 

 

 

Epehy et ensuite vers St-Quentin
Gare d'Epehy

 

 

 

Tout trafic a cessé à compter du 31 décembre 1955.


 

 merci à Nathalie et Bruno DEKEN  pour la photo de la gare de Equancourt

 vous pouvez visiter le blog de nathalie et Bruno à : http://equancourtmonvillage.over-blog.com/

 

Repost 0
Published by riton5012
commenter cet article
27 février 2010 6 27 /02 /février /2010 11:53

un court-circuit sur un tracteur, du lin stocké et un résultat désolant.
pas de victime mais du matériel détruit .


grange-Henocque 0001



grange-Henocque 0002



grange-Henocque 0003

Repost 0
Published by riton5012 - dans Faits divers
commenter cet article
29 janvier 2010 5 29 /01 /janvier /2010 17:16

 

Louis Carnian


On l'appelait "tiot Louis" ou tonton flingueur.
Voici quelques photos et documents sur sa passion qui lui a prit toute son existence.

Louis est né en 1926 , sa première acquisition, il a 9 ans, on lui donne une baïonnette Anglaise.

Il trouve son premier fusil à 14 ans « un Lebel » .

Son Grand-père Joseph lui disait toujours «tiot , t’auras soins de penser à lui», il parlait de William Chadwick, sans doute l’un des plus jeunes soldats anglais de la Grande Guerre, qui est mort à 15 ans, il était soldat au Royal Welsh Régiment, repose au cimetière Anglais à Lechelle, Louis s’y rendait très souvent.

Après quelques années il acquit un détecteur de métaux avec lequel il amasse et ramasse tout ce qu’il trouve. Il promène sa « poêle à frire » dans sa carriole accrochée derrière son vélo ou sa mobylette, elle fait partie de toutes ses sorties en plaine et sur les champs de bataille de la région.

Il recherche tout sur la guerre de 1914-18.

Il trouve beaucoup d’objets, ça va du bouton à l’insigne militaire, Anglais, Canadiens, sud Africains, Australiens et autres. Il détecte aussi des balles et obus qu’il a ensuite soigneusement nettoyés et désamorcés.

Dans son Musée il possédait une panoplie de fusils de tous pays , revolvers, poignards de toutes sortes de régiments, des casques à pointe dont le cuivre et le cuir étaient dans un état exceptionnel.

Il en a partout, dans son grenier aménagé en Musée où tout est répertorié avec une étiquette sur chaque objet indiquant sa provenance, il m’avait montré un petit morceau de métal étiqueté « éclat d’obus qui a tué Lucien Lamouret » , et beaucoup d’autres (si vous lisez ses histoires de guerre dans le blog, il parle aussi d’un morceau de cloche de l’église qu‘il a récupéré ) .

louis 0001
louis-0005.jpg

louis-0002.jpg


Dans sa cour , bien astiqués et protégés par de la peinture, on trouve des obus , de véritables pièces d’artillerie et d’autres qu’il avait confectionnées et qui avaient l’air aussi authentiques que celles qui étaient en service sur les champs de batailles, il avait fabriqué une reproduction de la tête de l’obus de la Grosse Bertha
.
 

 

 

 




Hauteur de la tête 1,54 mètre 
Calibre 420 mm
Poids 930 kgs 
Portée 11 km

louis-0006.jpg

 

 

louis-0018.jpg
 
louis-0014.jpg

Il a trouvé aussi un tas d’objets du soldat , pelles, pioches, et autres objets bien nettoyés et accrochés sur le mur de sa maison.


louis-0012.jpg



Sa collection comprenait des pièces de plusieurs centaines de régiments.

Son service militaire il l’effectue dans une unité de déminage au 2è Génie de Metz, alors démonter et désamorcer des obus, il connaît çà et il en fait profiter les services de déminage du département pour neutraliser nombre d’obus qui se trouvent sur toute la région et qui ressortent encore à l‘heure actuelle et dont certaines personnes ont été victimes malheureusement.

Les Cuvillier père et fils, en 1957 ils ont été déchiquetés alors qu’ils démontaient les bagues de cuivre qui cerclent les obus non explosés mais qui lors de leurs manipulations explosaient quand même.

Il y a eu le même drame au mois de mai 1971 juste avant midi où des enfants de Lechelle en furent les victimes, ils s'appelaient Nizart, ils n’avaient pas 15 ans et sont partis un dimanche pour ramasser des billes de plomb (shrapnels)  provenant des obus explosés qui remontaient en surface lors des travaux des champs, ils ont voulu démonter ces mêmes bagues de cuivre et ont fait explosé un obus. Ils étaient trois, deux furent déchiquetés la troisième s’en sortit avec une blessure au pied.

Je me souviens très bien de ces deux «accidents».

Lors de l’inauguration en 1986 du Musée de Longueval il a remis personnellement à Pieter Botha «Président de l’Afrique du sud» des insignes de soldats Sud-Africains trouvés à Ytres, il reçut de Prétoria une lettre élogieuse. Beaucoup de visiteurs venaient de tous les pays à son domicile.

Des cars de toutes provenances venaient visiter son Musée car il était très connu , et parfois c’était un peu problématique pour que tout le monde puisse y avoir accès car en plus d'un nombre de pièces important «plus de quarante mille». La plupart de ses trouvailles se trouvaient dans un grenier qu’il avait aménagé en Musée, il n’y avait qu’un escalier ordinaire pour y accéder


Musée Louis Carnian (6)Musée Louis Carnian (7)
 l'escalier d'accès au Musée

VISITE PHOTOGRAPHIQUE  DU MUSEE VERS 1990
cliquez ci dessous
 visite-photographique-du-Musée  


quand Louis parlait de toutes ses trouvailles il était infatigable, alors il fallait de la patience quand il y avait du monde car il expliquait avec beaucoup de détails la provenance et le fonctionnement de toutes ces pièces.

Louis était une encyclopédie vivante sur tout ce qui concernait le front de guerre de la région, et j’essaie de préserver et de faire partager ses découvertes.

 

Après la disparition de Louis , son Musée a été légué à la ville de Bapaume, où un bâtiment devait être trouvé pour l'exposition , après quatre années d'attente sans aucune avancée sur l’endroit d’exposition, les frères Carnian ont décidé d'annuler le legs, et après bien des courriers et demandes la municipalité de Bapaume l'a annulé, ce qui aura quand même coûté 5000 fr de frais aux frères de Louis.
La collection privée de Louis Carnian a enfin été léguée à "L'association du Tank de Flesquières" où il est maintenant exposé dans une salle ( Espace Louis Canian) inaugurée le 27 septembre 2008 dans un batiment remis à neuf et sécurisé. Après un discours de son frère l'Abbé Etienne Carnian et un air de cornemuse joué par Daniel Langlet "copain aussi de Louis",  le ruban a été coupé et l'ouverture de l'Espace a été officiellement ouvert. Il est aménagé sur le site où est exposé «Déborah»

flesquieres-musee--2-.JPG                       le tank anglais  «Déborah» tel qu'il est actuellement exposé à Flesquières


 le char anglais sorti de terre à Flesquières .  Le trésorier Philippe Gorczinski était un grand copain de Louis, ce qui a décidé les frères de Louis à effectuer ce don à L'association .


inauguration-musee-Louis-Carnian-le-27-septembre-2008--2-.JPG


inauguration musée Louis Carnian le 27 septembre 2008 (4)



inauguration-musee-Louis-Carnian-le-27-septembre-2008--12-.JPG


 

Musée Louis Carnian (5)

Lorsque vous accédez à "L'ESPACE LOUIS CARNIAN", Louis est là à l'acceuil sur cette photo grand modèle.

 

Et pour celui qui lui rendait visite,

généralement ça se terminait comme ça

 

 

Louis

 

 un petit coup de blanc

Repost 0
Published by riton5012 - dans Musée Louis
commenter cet article
23 janvier 2010 6 23 /01 /janvier /2010 13:57


1982 Ytres
Classe de Mlle Cécile




classe-Mlle-Cecile-1982---Copie.jpg


 1/ Guillaume Richard
 2/ Stéphanie Bouteiller
3/ Jérome Wargnier
4/ Bédu
5/ Sébastien Crampon

6/ Sandrine Bouteillé
7/ Catherine Bédu
8/ Vianet Ducron
9/ Didier Carré
10/ Marie-Amélie Courtaux

11/ Xavier Crampon (décédé)
12/ Frédérique Bédu
13/ Fréderic Leblanc
14/ MariseWilbault
15/ Frédéric Da Sylva

16/ Ludovic Dollet
17/ Xavier Catelain
18/ Stéphanie Bourlon
19/ Guillaume Pruvost
20/ Isabelle Bouteiller (décédée)
21/ Philippe Benoit
22/ Aurélien Lenglet

 


1983 Ytres
classe de Mr Dunat


classe mr Dunat 1983 - Copie


1/ Xavier Crampon (décédé)
2/ Vianey Ducron
3/ Stephanie Bouteiller
4/ Sebastien Crampon
5/ Maryse Wilbaut
6/ Guillaume Richard
7/ Catherine Bedu
8/ Guillaume Pruvost
9/ Ludovic Dollez
10/ Isabelle Bouteiller (décédée)
11/ Aurélien Lenglet
12/ Marie-Amélie Courtaux
13/ Xavier Cathelain
14/ Audrey Escoffier
15/ Frédéric Da Silva



Ruyaulcourt
Année ?
1599917-2----Copie-copie-1.jpg noms des élèves

1/ Myriam Wilbault

2/ caroline Géant
3/ Dorothée Savary
4/ Nathalie Marquant
5/ Sébastien Ducron

6/ Sonia Bédu 

7/ Jean François Benoit

8/ Olivier Larbre

9/ Antoine Lequette

11/ Xavier Pronier

12/ Delphine Cahier 

13/ Caroline Courtaux 

14/ Mme Pruvost

Repost 0
Published by riton5012 - dans R.P.I
commenter cet article
22 janvier 2010 5 22 /01 /janvier /2010 11:40

Je regroupe actuellement toutes les photos de classe pour une meilleure lecture

la plus ancienne des photos de classe d'Ytres
avant 1914
je n'ai pas de noms

ecoles-ytres-avant-guerre.jpg




1920

école des garçons devant la mairie détruite

2-ecole-garcons-1920--mr-Riquier---Copie-copie-1.jpg

 


instituteur Mr Riquier
1 Edmond Lestocart
2 Jules Sené
3 Jean Bruguet



1920

école de filles devant les ruines de l'église

3-ecole-filles-1920--1.jpg


je n'ai aucune information sur l'institutrice et les élèves


3
1932

 

1/ Colette Beaudelot - 2/ Marcelle Lefebvre - 3/ Lucienne Lamouret

4/ Isaure Cavet - 5/ Rose Raison - 6/ Régina Pilas

7/ Marie-Louise Bancourt - 8/ Jeanne Carlier - 9/ Gabrielle Prince

10/ Marie-Louise Prince - 11/ Irène Vaine - 12/ Fernande Vaine

13/ Madeleine Demonchaux -14/ Aline Demonchaux - 15/ Jeannette Frassaint

16/ Lucienne Beaudelot - 17/ Andrée Trannoy - 18/ Denise Théry

19/ Marcelle Lesage - 20/ Mireille Lesage - 21/ Françoise Lesage Lesage

22/ Georgette Pronier - 23/ Marie-Thérèse Lesage - 24/Marguerite Lesage -

25/ Lucienne Destienne - 26/Louise Capelle - 27/ Suzanne Delattre

28/ Institutrice Mlle Darras



 


1932 
                                                  

4

1/ ? - 2/ ? - 3/ Violette Hays

4/ ? - 5/ Gisèle Lesage - 6/ François Lesage

7/ Yvonne Ponchart - 8/ Simone Ponchart - 9/ Charles Thomas

10/ Suzanne Thomas - 11/ Denise Destienne - 12/ Jules Derue

13/ Jean Derue - 14/ Julien David - 15/ Pierre Pilas

16/ Léone Beaudelot - 17/ Louis Carnian - 18/ Renée Monier

19/ Charles Défontaine - 20/Léon Touchart - 21 André Lecat

22/ Jacques Lacet - 23/ Eugène Cavet - 24/ Lucienne lamouret

25/ Touchart - 26/ ? - 27/Léonne touchart

28/ ? - 29/ René Lestocart - 30/ Emile Ponche

31/ Roger Théry - 32/ Léon Coquelle - 33/ Louis Coquelle

34 Institutrice ?







classe-vers-1950.jpg



classe vers 1950 .2




6-grande-ecole---Copie.jpg

1 Claude Lefrancq - 2 Jean-Louis Meunier - 3 serge Carré
4 Robert Leloir - 5 Marceau Vennat - 6 Jean-Claude Canivet
7 Jean-Claude Lucas - 8 Nadine Leloir - 9 Francine Fasquelle
10 Annie Hénocque - 11 Michelle Bédu - 12 Jeannie Salomé
13 Marie-Hélène Meunier - 14 Robert Boury - 15 Paulette Ricaux
16 Roland Simonet - 17 Claudine Hénocque - 18 André Simonet
19 Bernard Guyot - 20 René Pouillaude - 21 Daniel Drode



1953

Classe de Mme Morland

8-1953.Mme-moiland---Copie.jpg


1 Marie-Madeleine Hurtaux - 2 Chantal cheutez - 3 Nadine Leloir
4 Jean Bédu - 5 Marie-Hélène Meunier - 6 Jeannot Baillet
6 Jacqueline Lestocart - 7 Josette Damay - 8 Gérard Ricaux
9 Louisette Monnier - 10 Bernadette Meunier - 11 Alain Soret
12 Bernard Vennat - 13 Guy  Demonchaux - 14 ?
15 Claude hurtaux - 16 Chantal Boury 






vers 1955


 



9-classe-vers-1954.1-copie-1.jpg




Classe de MrJouy


grande-ecole-mr-jouy.2---Copie--2-.jpg





classe Mr Acoulon " 1957. ? "

2

1/ Josette Damay  -  2/ Marie-France Lestocart  -  3/ Annick Carnian
4/ Nicole Simonet  -  5/ Francine Cazé  -  6/ Marie-José Monier
7/ Chantal Boury  -  8/ Roselyne Arnould  -  9/ Josianne Arnould
10/ Chantal Cheutez -  11/ Danièle Demonchaux  -  12/ Jacqueline Lestocart
13/ Marie-Madeleine Hurtaux  -  14/ Louisette Monier  -  15/ Jocelyne Laury
16/ Claudine Soret  -  17/ Danièle Salomé  -  18/ Michèle Bédu
20 Instituteur Raymond Acoulon






voici une photo de classe qui date environ 1958-60 ?
Il manque 1 nom d'élève (n°7).
si quelqu'un a des informations à ce sujets
il peut me laisser un commentaire.

blog.jpg

1/ Josette Damay - 2/ Françine Cazé - 3/ Marie-France Lestocart 
4/ Chantal Boury - 5/ Nicole Simonet - 6/ Annick Carnian
7/ Myriam ?? - 8/ Marie-José Monnier - 9/ Hubert Lamy
10/ Alain Sore - 11/ Didier Levesque - 12/ Jacqueline Lestocart
13/ Roselyne Arnoult - 14 /Danièle Demonchaux - 15/ Bernadette Meunier
16/ Claudine Soret - 17/ Gérard Simonet - 18/ Bernard Vennat
19/ Josianne Arnoult - 20/ Josette Arnoult - 21/ Danièle Salomé
22/ Marie-Madeleine Hurtaux - 23/ Joceline Laury - 24/ Gérard Ricaux
25/ Gérard Théry - 26/ Michel Cazé - 27/Jean-Louis Meunier

28/ Instituteur: Raymond Acoulon né en 1923 décédé en 2001- grande école


vers 1960

1


1/ André-Marie Lecat  -  2/ Michel Simonet  -  3/ Guy Ricaux
4/ Michel Damay  -  5/ José Meunier  -  6/ Michel Presse
7/ Francis Presse  -  8/ Paulette Lefrancq  -  9/ Chantal Carnian
10/ Martine Coquelle  -  11/ Claudine Cazé  -   12/ Henri Lestocart
13/ Philippe Carré  -  14/ Marie-Pierre Théry  -  15/ Marie-France Boury
16/ Lucille Carré

 


 1960-61 ?

 

 

 14 classe vers 1960.1

 

 


 1962

 classe-vers-1962.1.jpg

 1/ Guy Lefrancq - 2/ Jacques Pouillaude - 3/ Guy Damay -

4/ Henri Lestocart -5/ Christian Carnian - 6/ Régis Lévêque -

7/ Eric bancourt - 8/ Bernard Théry - 9/ André-Marie Lecat -

10/ Michel Meunier - 11/ Brigitte Bancourt - 12/ Claudine Cazé -

13/ Michel Simonet - 14/ Michel Damay - 15/ Françis Presse -

16/ Alain Carnian - 17/ Muriel Lévêque - 18/ José Meunier - 

19/ Patricia Foltinski - 20/ Chantal Carnian - 21/ Joëlle Acoulon -

22/ Monique Dessaint - 23/ Françis Théry -24/ Gilles Foltinski -

25/ Brigitte Foltinski - 26/ Martine Salomé - 27/ Thérèse Foltinski -

28/ Marie-France Boury - 29/ Ginette Monier - 30/ Marianne Simonet -

31/ Bernadette Cazé - 32/ Chantal Ponthieu - 33/ Noëlle-France Pouillaude

 

 


 

Année 1962 ou1963

 

  classe-vers-1963.jpg

 1/ Françis Pajack - 2/ Léopold pajack - 3/ Régis Lévêque -

 4/ Eric Bancourt - 5/ Jacques Pouillaude -

6/ Guy Pouillaude - 7/ Muriel Lévêque - 8/ Claudine Monier -

9/ Chtistian Foltinski - 10/ Bénédicte Bancourt - 11/ Brigitte Bancourt -

12/ Sabine Foltinski - 13/ Patricia Foltinski - 14/ Ginette Monier -

15/ Brigitte Foltinski - 16/ Thérèse Foltinski - 17/ Noëlle-France Pouillaude.

 




annnée 1963


22-1963-64 grande école - Copie

1 Christian Teste - 2 Hugues Savay - 3 Michel Meunier
4 Léopold Pajack - 5 Régis Levesque - 6 Jacques Pouillaude
7 Francis Pajack - 8 Christian Carnian - 9 Philippe Carré
10 Guy Damay - 11 Guy Ricaux - 12 André-Marie Lecat
13 Bénédicte Bancourt - 14 Patricia Foltinsky - 15 Murielle Levesque
16 Marianne Simonet - 17 Marie-France Boury - 18 Thérèse Foltinsky
19 Danièle Vennat - 20 Brigitte Foltinsky - 21Nicole Simonet
22 Lucille Carré - 23 Marie-Madeleine Dufour - 24 Monique Dufour
25 ? - 26 Chantal Carnian - 27 Claudine Cazé
28 Brigitte Bancourt - 29 Paulette Lefrancq






  
si une erreur s'est produite dans les noms vous pouvez rectifier par l'intermédiaire des commentaires















 

 












Repost 0
Published by riton5012 - dans Ecole Ytres
commenter cet article
14 décembre 2009 1 14 /12 /décembre /2009 18:22



France 1
en 1984
 était inauguré la pose d'une plaque en L'honneur
du Sergent Chef Pierre Wattel

Mr Durieux Sénateur
Mr Delevoye Maire de Bapaume
étaient présent lors de cette manifestation.


Voici quelques photos de l'évènement
Prisent par Henri Carnian

inauguration plaque wattel 1984 (2)



inauguration plaque wattel 1984 (12)


les Anciens Combattants de plusieurs communes étaient présents


inauguration plaque wattel 1984 (14)

inauguration plaque wattel 1984 (16)


 suivit d'un dépôt de gerbe au monument aux morts



inauguration plaque wattel 1984 (18)




inauguration plaque wattel 1984 (20)





inauguration plaque wattel 1984 (22)






Repost 0
Published by riton5012 - dans Histoire d'Ytres
commenter cet article
11 novembre 2009 3 11 /11 /novembre /2009 15:01
Tel est la question......11 NOVEMBRE ?????? c'est quoi ???
Que faut-il faire pour qu'ils se déplacent, pourtant pour tous quelqu'ils soient et d'où qu'ils viennent, leurs parents ou grand-parents et même arrières grand-Parents y ont été tous confrontés, 11 Novembre 1918 : la signature qui a eu lieu cette journée là dans le wagon de la forêt de Compiègne, je suis prêt a parier que très peu savent à quoi correspond cette journée, est-ce que seulement on leurs a dit ou expliqué ? pas certain du résultat. " ils s'en foutent pour la plus part ".
Pourtant s'ils ont la vie qu'ils mènent actuellement c'est grâce à ça, sinon que seraient-ils devenus.
Nous avons tous baigné dedans car dans toutes les familles il y avait eu quelqu'un(e) qui avait participé(e) activement à défendre leur pays et aussi l'avenir, quelqu'un(e) qui parfois n'en est pas revenu(e) ou à été confronté(e) parfois même par hasard aux événements meurtriers qu'ont subit la population présente à cette époque.
Comment voulez-vous que les enfants viennent lors des manifestations à la mémoire de ceux qui sont morts pendant cette guerre quand les parents eux mêmes ne se déplacent pas, manque de communication ?? difficile aussi de blâmer les enfants à ce niveau si on ne fait pas passer le message. 
 un petit rappel
La guerre en quelques chiffres :
53 mois, 65 millions d'hommes mobilisés, et plus de 8 millions de morts, 6,6 millions de victimes civiles et plus de 20 millions de blessés.
Quand on reprend les histoires de Louis Carnian on voit que les victimes civiles de notre village qui sont "mortes pour la France" ( parfois à cause d'un geste, une incompréhension, par patriotisme, par coup de colère, allez savoir. )  
Quelques mots d'argot, hérités de nos poilus : Barda /paquetage
Flingot /fusil,
Godillots /souliers 
Gnôle/ eau-de-vie
Jus /café
Marmite/ gros obus
Pinard/ vin
Toto/ pou
Repost 0
Published by riton5012 - dans Histoire d'Ytres
commenter cet article

Présentation

  • : le blog ytres par : henri Lestocart
  •   le blog ytres par : henri Lestocart
  • : Histoire et les histoires sur la vie du village anciennes et récentes. photos et documents de toutes provenances
  • Contact

Recherche