Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 décembre 2016 3 14 /12 /décembre /2016 11:47

 

 

 

 

 

 

 

 

 

j'ai effectué une recherche sur les métiers et entreprises qui existaient à Ytres fin des années 1950. J'espère ne pas en oublier sinon vous pouvez me les ajouter dans vos commentaires , je les ajouterais à la liste.
Les "café" : Dazin dit "ch'coquelet" surement fermé, Mme Baudouin à coté de la boucherie, Fernand en bas de la rue du sergent chef Pierre Wattel, Bézéant rue de la poste aussi. 

       les commerces
         
Bézéant Raymonde --  magasin "la ruche"
Jourdois Marguerite -- magasin "J"
Pouillaude Robert -- boulanger
Meunier Marcel -- boucherie
Bachelet eugénie -- café-quincaillierie- vétements
Lestocart Suzanne -- café-tabac
Friant Marie-Thérèse -- café
Robas Marguerite -- café
Carré Marie -- Café
Lecat Maurice -- café (la gare d'Ytres)
Debuire Andrée -- café

       Les artisants
Lomont Georges -- Mécanicien (velo ect..)
Dazin Constance -- Couturière
Debuire Louis -- Garagiste
Demoncheaux Jean -- Transporteur
Vaine reine --  Coiffeuse
Lamouret Léonne -- Coiffeuse
Raymond Beaucamp --  Menuisier
Carnian Henri --  Menuisier
Lubart  Alfred -- Ferblantier
Pouillaude Paul -- Bourrelier
Prince Oscar -- Maréchal
descamps Charles -- Cordonnier
Ponche Eugène -- Maçon
Villemont François -- Charbon (gare d'Ytres)
Bédu Alfred -- Charbon
Izerghout mohamed -- Marchand ambulant

Cozette -- Cordonnier et Buraliste


         Les entreprises
Haroué Camille -- "minoterie de Ytres"
plusieurs ouvriers dans la minoterie, plusieurs camions pour les livraisons 3 ou 4 = autant de chauffeurs, 1 comptable " Mr Billet " , 1 secrétaire  " Mme Guidet "
Courtaux André --  négociant en boissons
entreposage de vin et mise en bouteille et livraison 2 camions dont 1 à propulsion électrique. 



Lamy René -- La Poste
Millon Auguste -- garde-champêtre
Monier Adolphe -- facteur
Damay Marcel -- cantonnier
le prêtre de la commune était Bernard Van Den Peereboom
Mr et Mme Acoulon instituteur

    Que nous reste-t-il de tout cela  ??????  à l'heure actuelle 1 café-relais postal et 1 garage.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by riton5012 - dans Histoire d'Ytres
commenter cet article
11 octobre 2011 2 11 /10 /octobre /2011 10:05

quelques photos du village

 avant et pendant la grande guerre

1914-1918

 

 

 

 

 

 le-moulin-demoli---Copie-copie-1.jpg

 

 

Une très belle photo des restes du moulin de Ytres détruit par les Allemands pendant la guerre de 1914-1918

 

 

 

 

ancienne-eglise---Copie.jpg

Cette photo à été prise de la poste qui est fermée maintenant depuis plusieurs années

 

L'ancienne église avait le clocher à l'opposé de l'église actuelle, La grange Hénocque est déjà détruite ainsi que la mairie, l'église n'est pas encore démolie sauf la pointe du clocher qui est pliée, au premier plan les restes de l'arrière de l'ancienne poste et du magasin de confection Decomble.

 

 

ancienne-eglise-interieur.jpg

l'intérieur de l'église n'est pas encore transformée en hôpital, mais des morceaux de structure sur le sol montre qu'elle a déjà subit des dégâts de guerre.

 

 

9-ytres--hopital-dans-l-eglise.jpg

voici l'église transformée en hôpital pendant la guerre

Repost 0
Published by riton5012 - dans Histoire d'Ytres
commenter cet article
14 décembre 2009 1 14 /12 /décembre /2009 18:22



France 1
en 1984
 était inauguré la pose d'une plaque en L'honneur
du Sergent Chef Pierre Wattel

Mr Durieux Sénateur
Mr Delevoye Maire de Bapaume
étaient présent lors de cette manifestation.


Voici quelques photos de l'évènement
Prisent par Henri Carnian

inauguration plaque wattel 1984 (2)



inauguration plaque wattel 1984 (12)


les Anciens Combattants de plusieurs communes étaient présents


inauguration plaque wattel 1984 (14)

inauguration plaque wattel 1984 (16)


 suivit d'un dépôt de gerbe au monument aux morts



inauguration plaque wattel 1984 (18)




inauguration plaque wattel 1984 (20)





inauguration plaque wattel 1984 (22)






Repost 0
Published by riton5012 - dans Histoire d'Ytres
commenter cet article
11 novembre 2009 3 11 /11 /novembre /2009 15:01
Tel est la question......11 NOVEMBRE ?????? c'est quoi ???
Que faut-il faire pour qu'ils se déplacent, pourtant pour tous quelqu'ils soient et d'où qu'ils viennent, leurs parents ou grand-parents et même arrières grand-Parents y ont été tous confrontés, 11 Novembre 1918 : la signature qui a eu lieu cette journée là dans le wagon de la forêt de Compiègne, je suis prêt a parier que très peu savent à quoi correspond cette journée, est-ce que seulement on leurs a dit ou expliqué ? pas certain du résultat. " ils s'en foutent pour la plus part ".
Pourtant s'ils ont la vie qu'ils mènent actuellement c'est grâce à ça, sinon que seraient-ils devenus.
Nous avons tous baigné dedans car dans toutes les familles il y avait eu quelqu'un(e) qui avait participé(e) activement à défendre leur pays et aussi l'avenir, quelqu'un(e) qui parfois n'en est pas revenu(e) ou à été confronté(e) parfois même par hasard aux événements meurtriers qu'ont subit la population présente à cette époque.
Comment voulez-vous que les enfants viennent lors des manifestations à la mémoire de ceux qui sont morts pendant cette guerre quand les parents eux mêmes ne se déplacent pas, manque de communication ?? difficile aussi de blâmer les enfants à ce niveau si on ne fait pas passer le message. 
 un petit rappel
La guerre en quelques chiffres :
53 mois, 65 millions d'hommes mobilisés, et plus de 8 millions de morts, 6,6 millions de victimes civiles et plus de 20 millions de blessés.
Quand on reprend les histoires de Louis Carnian on voit que les victimes civiles de notre village qui sont "mortes pour la France" ( parfois à cause d'un geste, une incompréhension, par patriotisme, par coup de colère, allez savoir. )  
Quelques mots d'argot, hérités de nos poilus : Barda /paquetage
Flingot /fusil,
Godillots /souliers 
Gnôle/ eau-de-vie
Jus /café
Marmite/ gros obus
Pinard/ vin
Toto/ pou
Repost 0
Published by riton5012 - dans Histoire d'Ytres
commenter cet article
26 août 2009 3 26 /08 /août /2009 17:12

Par Christian Carnian ( source Louis Carnian ).

Joseph Coquelle (1859-1936) charron menuisier rue de l'église à ytres était le père de Léonie Coquelle épouse de Jean Carnian à Ytres.
Joseph Coquelle arrière grand-père de Christian Carnian est né à Metz en Couture en 1859 et il est décédé à Ytres en 1936, il a été tiré au sort pour partir défendre la France.
L'Abbé Etienne Carnian possède un coffret en bois gravé au couteau par Joseph "campagne Tunisie 1881-82-83-84" plus une médaille Coloniale avec une barrette Tunisie, une barrette Cochinchine et une du tirage au sort, il a encore le diplôme de celle de Tunisie l'autre a été perdu lors de l'évacuation en 1940, il prit part à la conquête de Tunisie,.
Au retour, soit 4 années après, le bateau se brisa en mer par la tempête (plus de 400 morts) il s'agrippa à un tonneau et fut secouru par un navire Espagnol du nom de St Augustin. Pour remercier Dieu de lui avoir sauvé la vie, il acheta à Amiens une statue de st Augustin qu'il paya 80 francs de l'époque et il l'offrit à l'église de Ytres.

st-Augustin.jpg

A la déclaration de la guerre de 1914 il est allé recherché le Saint la nuit dans l'église et il l'enterra dans le poulailler, pendant 4 ans il reste caché à cet endroit sans problème. A son retour à Ytres en 1919 il déterre le Saint avec l'aide d'un officier Anglais "Tom", l'église étant rasée une demi-lune fut installée (l'église provisoire).
Joseph Coquelle remit en place le Saint (le seul Saint).
A la construction de la nouvelle église d'Ytres, le curé de Manancourt l'Abbé Biset mit le Saint dans le choeur où il est resté jusqu'en 1962 année de l'arrivée de l'Abbé Paul Donain qui enlève le Saint du choeur pour le mettre à la sacristie ( comme au rebus ). Après bien des palabres St Augustin retrouve sa place dans l'église  32 années plus tard par la nouvelle municipalité.




Repost 0
Published by riton5012 - dans Histoire d'Ytres
commenter cet article
18 mai 2009 1 18 /05 /mai /2009 12:41
L'HISTOIRE rejoint l'histoire

    L'épopée
de la bande à Bonnot n'aura duré que quelques mois, le tourbillon fut sanglant et la légende immense. De Décembre 1911 à Avril 1912, par le vol et le crime, quelques anarchistes (illégalistes) assènent des coups mortels à une société toute ronronnante, figée dans ses contradictions et ses injustices sociales.
     Bonnot et sa bande d'illégalistes sont des hommes jeunes démunis, rejetés pour leurs opinions extrémistes; ils ont la haine d'une société faite d'injustices et d'inégalités. Ils sont plus qu'anarchistes. Dans la lignée de Ravachol, ils provoquent l'ordre établi par une violence inouïe et parfois gratuite. Tous sont des doctrinaires désespérés dont la vie privée est exemplaire. Austères, ils ignorent le tabac, le jeu, les femmes. Courageux, ils méprisent la mort. S'ils inspirent la terreur, ils suscitent également dans l'immense camp des pauvres une admiration non dissimulée.
    La saga de la bande à  Bonnot est toujours présentée comme une succession de crimes et rien d'autres. Ce qui explique la réprobation générale. Or, l'interpréter de la sorte, c'est se méprendre sur son ressort véritable. Aussi est-il essentiel de la replacer dans le contexte du moment. Les actes de la bande à Bonnot dépassent l'épopée criminelle. Ils révèlent une société. Leur récit est un documentaire sur le chaos d'une époque où les illégalistes apparaissent comme de dangereux poètes.
    Jules Bonnot est venu dans notre petit village avec sa bande à la suite du décés de la femme de Jean Bruguet qui était une parente de Jules Bonnot. elle est décédée lors de son accouchement dù à une maladie vénérienne quelle avait contractée avec son mari. Jean Bruguet fut infecté par sa mère Jeanne qui était la femme de Clément Bruguet, elle avait elle-même été infectée par son ex mari. Jean Bruguet dû se soigner toute sa vie pour cela, il quittait Ytres pour Paris vivre dans la famille Bruguet, il trouvait un emploi au magasin du Louvre comme livreur et c'est là qu'il connu Jeannette qui était vendeuse et qui devient sa femme, il n'ont pas eu d'enfant .
    La bande à Bonnot ( Jules, Raymond la science, ect ) qui étaient des anarchistes est donc restée un petit moment à Ytres et comme c'était au moment des grandes grèves du Canal du Nord, ils ont donc menés des actions avec les grèvistes en les soutenant et les conseillant car les ouvriers étaient très peu payés à cette époque, les grèves ont échouées avec le déploiement de l'Armée, il y a eu beaucoup de confrontations et les arrestations furent nombreuses, une chanson circulait qui disait "  en France on n'est plus chez soi, Brossier fait l'engeance, Brossier fait la loi, pendant que cette vermine nous fait travailler pour rien, chez nous la famine tue le citoyen" . Brossier était le patron des mines et payait peu ses ouvriers. 
     Cette "histoire" m'a été raconté  par Denise Elie petite fille de Clémence Bruguet qui habitait Paris comme plusieurs membres de la famille Bruguet. elle a passée beaucoup de sa jeunesse à Ytres chez son oncle et sa tante qui étaient mes grands-parents Louis Friant et Marie Bruguet.
    Les "Bruguet" étaient les enfants de  Bruguet Pierre Joseph 1844-1915 né à Ruyaulcourt et de Lecat Marie Célestine 1846-1912 née à Ytres, ils ont 11 enfants.

 
                    Rentrée des grévistes prisonniers après leur acquitement 
                           on peut lire sur  une des pancartes "les terrassiers"


 
                                                      L'arrivée des Dragons

 

           L'usine électrique occupée militairement pendant la grève

    L'usine électrique ravitaillait les machines qui servaient au creusement de la tranchée du Canal du Nord et ils craignaient des sabotages ce qui aurait entrainé l'arrêt des travaux du Canal

Repost 0
Published by riton5012 - dans Histoire d'Ytres
commenter cet article
2 octobre 2007 2 02 /10 /octobre /2007 13:42

ytres

on trouve mention d'une famille d'Itre (ytres) aux XIIéme et XIIIéme siècles. Le fief est ensuite détenu pendant quatre siècles et demi par la même famille, les "de Belleforière" . A la suite d'un mariage avec l'ultime descendant e des de Soyecourt, il furent autorisés à reprendre les armes des de Soyecourt ( d'argent frettè de gueules ) et à les écarteler avec des fleurs, de sable semé de fleurs de lys d'or

Charles-Maximilien de Belleforière de Soyecourt , Grand Veneur de France, serait le modèle du Dorante des Fâcheux de Molière. la Bruyère fut inspiré, quant à lui, par son fils dont il fait mention dans ses Caractères . mais ce fut une fille, restée seule héritière , qui défraya la chronique en son temps, ainsi que le rapportent Mme de Sévigné et Saint-Simon, par son mariage avec un homme de robe, Timoléon Seiglière de Boisfranc. Les armes célèbres de Soyecourt et de Belleforière sont tout à fait indiquées pour cette commune.

 

 

Repost 0
Published by riton5012 - dans Histoire d'Ytres
commenter cet article
25 juin 2007 1 25 /06 /juin /2007 10:22

je voudrais remercier les personnes qui suivent régulièrement le blog et qui mettent des commentaires ,c'est très intérressant d'avoir l'avis des gens .mes documents sont pratiquement tous personnels et j'en posséde encore pas mal,si des personnes possèdent des documents (photos ou autres) et qui voudraient les voir paraître,ils peuvent me mettre un commentaire et je me mettrais en contact avec ces personnes.

j'ai trouvé par hazard une photo sur internet que je vais mettre ci-dessous, il s'agit de robert cavet qui fut mis au pilori le 25 et 27 janvier 1915 par un allemand (oberlt. kleinschmidt),on ignore la raison .

j'ai essayé de me mettre en rapport avec la personne qui possède ce document mais c'est mission impossible.


 une autre un peu plus récente elle date de 1939

 


de gauche à droite
Camille COQUELLE - louis MEUNIER - renè JOUY

Repost 0
Published by riton5012 - dans Histoire d'Ytres
commenter cet article
16 avril 2007 1 16 /04 /avril /2007 09:17

difficile de reconnaitre la route de la gare en 1914

la gare aprés un bombardement

à la fin de la guerre 1914-18

Repost 0
Published by riton5012 - dans Histoire d'Ytres
commenter cet article
3 avril 2007 2 03 /04 /avril /2007 19:42

beaucoup de dégats. ytres avant et après la guerre.je vais mettre quelques photos pour voir la différence

 le tunnel avant et après

 

la grande rue ,aujourd'hui rue du sergent chef pierre wattel.

trois photos du même endroit . avant, après la guerre de14-18 et la reconstruction.

 

Repost 0
Published by riton5012 - dans Histoire d'Ytres
commenter cet article

Présentation

  • : le blog ytres par : henri Lestocart
  •   le blog ytres par : henri Lestocart
  • : Histoire et les histoires sur la vie du village anciennes et récentes. photos et documents de toutes provenances
  • Contact

Recherche